sans bord.png

la force du fragile dans la ville - projet édition

Passant, badaud, rêveur, nous marchons tous les jours sans même les remarquer ou les apercevoir, elles nous semblent invisibles, insignifiantes voire déplacées, et pourtant, elles nous rappellent à chaque instant la force du fragile bien au delà de notre sentiment de toute puissance qui nous pousse à ériger des villes et des immeubles toujours plus grands.

Elles poussent irrémédiablement avec l'architecture des saisons, des éléments et du temps qui passe. Elles ornent les fissures de nos murs, elles embellissent les craquèlements de nos trottoirs, elles soulignent l'effondrement de nos sols. Ce sont nos plantes nomades, dont le nom nous est inconnu, et ce que nous ne pouvons nommer, nous ne pouvons le remarquer.

Du côté de l'Air de l'O, c'est ce que nous avons voulu faire. Les nommer, leur rendre un hommage mérité en leur tirant le portrait

et montrant qu'elles sont une part non négligeable de notre street art: un street art végétal.

menu